Aller vivre à l'étranger : Les contrats à résilier

Aller vivre à l'étranger : Les contrats à résilier

28-10-2019

Chaque année, de nombreux français font le choix de l’expatriation et pour un grand nombre, l’Espagne est la destination retenue. Les raisons sont diverses : échange universitaire, stage, mission professionnelle, départ à la retraite, etc. C’est une étape importante dans leurs vies et il est essentiel de bien la préparer. Après avoir organisé son arrivée dans le pays de destination, il reste à régler les derniers détails avant le départ, comme la résiliation des contrats domestiques.

Location : prévenir le bailleur de son départ

Le départ sous le soleil est enfin prévu et c’est avec hâte que commencent les préparatifs du déménagement. Le moment est donc venu pour prévenir le bailleur de sa location en lui faisant parvenir un courrier, recommandé de préférence.
Selon le type de location, s’il s’agit d’un meublé ou d’une location nue, les délais pour le préavis changent :
location meublée : préavis de départ au moins 1 mois avant
location vide : préavis de départ au moins 3 mois avant.

Résilier ses contrats d’énergie

Après avoir donné la date de congé à son propriétaire, il sera important de prévenir son fournisseur de gaz et/ou d’électricité de son déménagement. Il se chargera ensuite de la résiliation du contrat. Il vaut mieux donner la date du départ du logement afin d’éviter toute suspension prématurée de la fourniture d’énergie, ce qui serait très contraignant.
Au moment de la résiliation, le fournisseur demander à ce que lui soient fournis les derniers relevés de compteur qui marquent les derniers kilowattheures consommés et qui devront être facturés.
La résiliation de ses contrats d’énergie est totalement gratuite. En outre, une dernière facture semblable à une régularisation incluant les dernières consommations sera à payer.

Résilier son abonnement internet

A l’instar du contrat d’énergie, il est important de penser à faire résilier son abonnement internet en contactant le service client de Free, Bouygues, SFR ou autre fournisseur d’accès à internet (FAI). Mieux vaut s’y prendre à l’avance car le matériel devra être rendu à l’opérateur.
Les fournisseurs d’accès à internet appliquent des frais de résiliation d’en moyenne 50 €. En revanche, le motif de déménagement à l’étranger fait partie des 6 motifs valables pour lesquels l’opérateur ne peut facturer les frais de résiliation. Il sera nécessaire de lui fournir une attestation prouvant le départ pour une longue durée : attestation de la part de l’employeur, attestation de scolarité ou autre justificatif prouvant le départ de la France.
En ce qui concerne les forfaits mobiles, la France est un des pays pratiquant les tarifs les plus bas en Europe. A l’arrivée en Espagne il ne sera pas forcément nécessaire de souscrire directement un nouveau forfait, relativement coûteux dans ce pays. Attention cependant car certains FAI, s’ils remarquent une absence prolongée du territoire français, peuvent réclamer de lourds frais de type hors-forfait ainsi qu’exiger la résiliation du contrat.

Frais de santé à l’étranger : conserver sa mutuelle

Peu importe la durée du séjour en Espagne, les conditions du départ ou les raisons, il est indispensable d’être couvert au niveau de ses dépenses de santé. Il peut être judicieux de conserver la mutuelle santé contractée en France, ou d’en souscrire une à l’occasion du déménagement. Dans le cadre d’un départ lié au travail, l’employé bénéficie de la sécurité sociale espagnole. Mais pour les dépenses des consultations chez des médecins spécialistes, la mutuelle permet de prendre en charge les montants élevés.


Par Alexiane Turcant

Share

Comment